Les coteaux de Bouzic et Florimont vers 1980

Écrit par Jean-Paul Liegois le . Publié dans Histoire

 

Des photos de l’expo P. Soulillou 2009 à Gaumier

dimanche 21 novembre 2010 
par JPL 
popularité : 4%

JPEG - 67.9 ko
L’affiche de l’expo 2009
L’affiche 2009 de l’exposition photographique "Moncalou, village occitan", photos de Pierre Soulillou

Pierre Soulillou (1918-2003), de Moncalou (Florimont-Gaumier), a abondamment photographié la vie sur les coteaux de Bouzic et Florimont-Gaumier autour de 1980. Ses photos ont été exposées à Gaumier au cours des été 2009 et 2010 (voir article expo 2010).
Vous trouverez ci-dessous des photos de l’exposition 2009, avec l’aimable autorisation de Jean-Paul Soulillou, Président de l’Association pour la Promotion du Fonds photographique P. Soulillou et de l’Art Photographique.

JPEG - 314 octets
JPEG - 147.7 ko
Reine Laporte
Née Marzat (Langlade, Bouzic), Reine vit à Moncalou
JPEG - 116 ko
Ernest Perry
Sur son tracteur Mc Cormick

Pierre Soulillou (1918-2003) est né à Moncalou, à Florimont-Gaumier. D’abord instituteur dans différends villages de Dordogne, il est revenu vivre à Moncalou en 1965 comme instituteur agricole itinérant. Pierre Soulillou s’est investi avec passion dans la vie de sa commune en réorganisant la fête du village, en proposant un réseau d’irrigation pour les coteaux et en prenant fait et cause pour la renaissance de la culture de la vigne dans la région et participant ainsi à la renaissance du Vin de Domme.

JPEG - 163.3 ko
Robert Blanc, avec sa soeur Josette et son fils Christian
JPEG - 153.8 ko
Un maquignon à Gaumier
JPEG - 117.8 ko
Un bon repas
Au milieu, Ernest Perry, de Moncalou avec à sa droite M. Pugnet, des Balas. A l’arrière, on peut distinguer Robert Blanc et Jojo Caramel, qui sera Maire de Florimont-Gaumier
JPEG - 175.4 ko
1977 : mariage de Francine Lacaze
Francine est aux bras de son oncle, Gilbert Duclos

De par son métier, Pierre Soulillou parcourait les campagnes, connaissait beaucoup de monde et était apprécié des jeunes qu’il formait (à l’agriculture, mais aussi à la photographie). Toujours accompagné de son appareil photo comme de la confiance des habitants, il a immortalisé les faits de vie sur les coteaux de Bouzic et de Florimont-Gaumier, son monde.

JPEG - 178.5 ko
Pierre Soulillou
Remontant de Malecourse (Bouzic)
JPEG - 185.3 ko
Raymonde Paillé
Cette dame, soeur de Roland Paillé, vivait, assez misérablement, à Maraval.
JPEG - 173.2 ko
M. Garrigou à l’accordéon
Une maison typique, dominée par le cantou
JPEG - 143.3 ko
Robert, ouvrier agricole
A cette période, Robert travaillait chez M. Laporte. Il était de Segonzac.
JPEG - 170.8 ko
Une promenade sur les coteaux
A gauche, Annie et Viviane Rigal, à droite, Gisèle Perry portant le petit Patrice. Patrice Perry est actuellement agriculteur près de Moncalou mais également musicien bien connu dans la région.

Le fonds photographique P. Soulillou est composé d’environ 160 films noir et blanc ( 5500 négatifs) consacrés à la Commune de Florimont-Gaumier et aux communes avoisinantes. Le fonds photographique comprend aussi de nombreux autres films noirs et blancs sur l’Italie, l’Afrique du Nord et le Cameroun. Enfin, il existe une importante collection de négatifs couleur portant sur des périodes plus récentes, principalement après 1985, apportant en particulier une importante iconographie sur la vigne et la vie sociale à Moncalou. Environ 1000 photos tirées par P. Soulillou sont archivées. Ces photos représentent le choix préférentiel du photographe et sont un matériel d’étude intéressant mais leur qualité est souvent dégradée et peu compatible avec une utilisation pour une exposition. Les 160 films noir et blanc principalement consacrés à Moncalou et à la Commune de Florimont-Gaumier sont maintenant sur support informatique (scan de faible définition). Des planches contacts d’excellente qualité sont disponibles pour toute cette série. La propriété du Fonds photographique est indivise à Jean-Paul et Jacques Soulillou.

JPEG - 134.2 ko
Roland Paillé
JPEG - 188.4 ko
Léopold Maurie
JPEG - 175.6 ko
Course cycliste dans la Côte des Morts
A droite, M. Garrigou. La Côte des Morts, sur la commune de Bouzic, est une forte côte gravissant le causse et qui joint Moncalou à Gaumier, où les habitants de Moncalou se faisaient - et se font toujours- enterrer, d’où le nom.
JPEG - 172.6 ko
La famille Rigal
A droite, Annie porte Fabien, au milieu la grand-mère Mélanie, à droite Viviane et sa mère Simone.
JPEG - 130.4 ko
Réunion CIVAM
CIVAM= Centres d’Initiatives pour Valoriser l’Agriculture et le Milieu rural. De gauche à droite : au premier plan : Gilbert Duclos, Michel Perry, André Duclos ; derrière : Gilbert Maurice, Yves Rigal, Albert Boyer, M. Paillé et G. Robinet.
JPEG - 127.8 ko
A Vivinères, Bouzic
Au milieu Séverine Manière (actuellement conseillère municipale à Florimont-Gaumier) avec à droite sa grand-mère, Jeanne Manière et à gauche son arrière-grand-mère, Noëllie Lalande
JPEG - 163.7 ko
Gisèle Perry et Christiane Manière

Une "résidence d’artiste" a été couplée avec l’exposition 2009. C’est un jeune photographe, http://www.bouzic-perigord.fr/plugins/auto/sarkaspip_3/images/lien_out.gif); background-color: transparent; background-position: 100% 50%; background-repeat: no-repeat no-repeat;">Guillaume Bruneton, qui a passé quelques semaines à Florimont-Gaumier et a photographié la région à sa manière, avec des éclairages ajoutés créant une ambiance de mystère.
En 2010, c’est Mikael Levin qui fut l’artiste en résidence

JPEG - 120.6 ko
Les bois de Moncalou, par Guillaume Bruneton
Artiste en résidence à Florimont-Gaumier pendant l’exposition P. Soulillou qui, frappé par l’ambiance mystérieuse des côteaux de Bouzic et Florimont, a réalisé une série de photographies éclairées
JPEG - 83.1 ko
Le Maire et la Mairie de Florimont-Gaumier par Guillaume Bruneton (2009)
JPEG - 95.9 ko
Ecole de Gaumier
Plus exactement, l’ancienne école primaire de Gaumier où a eu lieu l’exposition P. Soulillou

P. Soulillou a réalisé en 1963, à la demande de l’Inspection Académique (il était alors instituteur agricole itinérant) un mémoire sur la Commune de Florimont-Gaumier et présent aux archives de la Dordogne. Il est disponible ci-dessous en pièce attachée (PDF). Bien que souvent technique, ce document apporte une somme d’informations passionnantes sur la vie rurale à Florimont-Gaumier début des années soixante et représente un complément naturel au Fonds Photographique.

Monographie sur Florimont-Gaumier
Monographie sur Florimont-Gaumier